Les collections

Que se cache-t-il dans nos réserves ?

 

voir-video

 

Depuis le 14 juillet 2014, l’exposition virtuelle Habiles habillements propose de découvrir des pièces qui ont fait l’objet d’expositions temporaires phares réalisées et présentées, au fil des ans, au musée même ou hors ses murs. Elle permet une plongée au cœur des collections et de leur diversité mais aussi dans les symboliques plus personnelles liées aux textiles et, par ricochet, aux vêtements dans les sociétés.

 

expo_fr

Vêtements occidentaux : 1850 – 1900

Les collections du Musée de la mode sont composées de plus de 7 500 vêtements et accessoires. Impressionnante par la variété de styles qu’elle renferme, elle témoigne des grands courants de la mode au Québec depuis la première moitié du XIXe siècle jusqu’à l’époque actuelle.

 

 

Vêtements occidentaux : 1900 – 1930

Vêtements occidentaux : 1930 – 1950

 

Vêtements occidentaux : 1950 – 1970

 

Vêtements occidentaux : 1970 – 1990

Vêtements d’enfants

Les vêtements de bébés et d’enfants ne sont pas en reste au Musée de la mode qui en possède près de 450. Robes et manteaux de baptême, pyjamas, tenues élégantes pour petites fées et princes d’un jour, ces vêtements racontent, à leur manière, le quotidien et les grandes occasions des petits à travers les coutumes et usages d’une époque révolue.

Vêtements du monde

 

Depuis quelques années, le Musée de la mode élargit sa collection en y ajoutant des vêtements de cultures et de pays éloignés.

La collection Zhang, généreusement offerte par madame Zhimei Zhang en 2006, constitue une acquisition majeure pour le Musée puisqu’il s’agit de l’une des plus importantes collections d’art textile chinois au Canada. Elle comprend plus de 800 objets, surtout des vêtements brodés et des accessoires (chapeaux, souliers, dudou, pochettes et étuis) datant de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Présentée pour la première fois au public en 2007, la collection Zhang a fait l’objet d’une publication intitulée Splendeur du quotidien – Accessoires et vêtements chinois des IXe et XXe siècles.

À cette collection sont venues s’ajouter d’autres pièces d’origine chinoise provenant de dons de madame Beatrice Pearson ainsi que de la succession Yvette Raiche. Une centaine de vêtements de diverses régions du monde complètent le fonds international.

L’acquisition de la collection Zhang constitue un pas majeur dans le développement et l’orientation future du Musée de la mode. Par sa richesse et son importance, elle donne au Musée une crédibilité accrue sur le plan international, facilite ses échanges avec les institutions muséales et favorise le dialogue avec les donateurs potentiels.